L’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques quèsaco ? Vous en avez peut-être entendu parler car le sujet fait débat depuis plusieurs années avec la montée en puissance des objets connectés, des compteurs LINKY et des nouveaux réseaux mobiles (3G puis 4G et bientôt 5G). Mais quel est le problème ?

Temps de lecture : 3 minutes

Une partie de la population, dont le nombre n’est pas connu avec exactitude (entre 2% et 8%), présente des symptômes qui seraient dus aux champs électromagnétiques de basses et de hautes fréquences. Or aujourd’hui les ondes sont partout aussi bien en intérieur qu’en extérieur ; et même parfois à des endroits inattendus !

Exposition aux ondes à la plage

Les symptômes sont variés, ils se déclinent avec des problèmes dermatologiques (rougeurs, picotements et sensations de brûlure) et des symptômes neurasthéniques et/ou végétatifs (fatigue, lassitude, difficultés de concentration, étourdissements, nausées, palpitations cardiaques et troubles digestifs).  La difficulté majeure est la reconnaissance médicale de l’hypersensibilité magnétique. En effet, elle n’est pas considérée comme une maladie en France, bien que la réalité des symptômes ne soit pas discutée.

Pourquoi ce manque de reconnaissance me direz-vous?

Tout simplement car il n’a pas pu être prouvé scientifiquement que les symptômes observés venaient d’une hypersensibilité. Les individus qui présentent  une sensibilité accrue aux ondes ne sont pas capables en conditions expérimentales de ressentir plus intensément les ondes par rapport à un individu non sensible.

Point santé Meersens :

Il a été suggéré que ces symptômes pouvaient résulter de facteurs environnementaux sans lien avec les ondes, par exemple des papillotements provenant de lampes à fluorescence, des reflets et autres problèmes visuels associés aux écrans de visualisation, ainsi qu’une mauvaise conception ergonomique des stations de travail informatisées.

D’autres facteurs, comme la mauvaise qualité de l’air des locaux ou le stress dans l’environnement de travail ou de vie, pourraient aussi jouer un rôle. Mais rien n’est sûr, donc les ondes ne sont pas à exclure des causes probables.

 

Plus d’informations ici

Alors mythe ou réalité ? Aucun scientifique ne peut trancher. Par contre, l’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques ne doit pas être ignorée, ni prise à la légère car la souffrance endurée par le patient ainsi que les symptômes sont bien réels. Les avancées à ce jour résident dans des recommandations de l’OMS aux médecins pour la prise en charge de ces patients.

La prise en charge conseillée aux médecins par l’OMS n’est pas la réduction de l’exposition aux ondes, mais d’offrir des solutions pour guérir leurs symptômes sanitaires. Pour une action sur l’exposition aux ondes les patients devront plutôt se tourner vers des médecins qui reconnaissent la maladie ou faire appel à des associations spécialisées comme « Robins des toits » qui aident ces individus à vivre dans des conditions optimales en agissant sur leur exposition aux ondes.

Actuellement ce problème est pris au sérieux et des études scientifiques continuent d’être menées afin de comprendre et de caractériser cette question de santé publique. La justice commence aussi à reconnaître les cas d’hypersensibilité avec des dérogations accordées à des électro-sensibles pour refuser la mise en place de compteur LINKY chez eux par exemple.

Avec Meersens, devenez acteur de votre santé : plongez au coeur de l’action en aidant la communauté et améliorez votre santé grâce à la connaissance de votre environnement et l’accès à des conseils personnalisés. 

Lectures complémentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’application Meersens

Le gardien de votre santé, pour une vie plus saine !

Suivez-nous

S’informer

Recevez chaque début de mois notre dossier spécial avec nos conseils et articles pour une vie plus saine !