L’impact de la météo sur la qualité de l’air

 

La qualité de l’air dépend non seulement de l’émission de polluants provenant de différentes sources telles que l’industrie, les transports, les sources tertiaires et domestiques mais aussi des conditions météorologiques qui contrôlent la dispersion des polluants ou au contraire leur accumulation.

 

Temps de lecture : 7 minutes

Sommaire

L’impact du vent sur la pollution atmosphérique

L’impact de la température sur la pollution atmosphérique

L’impact de la pression atmosphérique sur la pollution

L’impact de l’humidité sur la pollution atmosphérique

L’impact des précipitations sur la pollution atmosphérique

L’impact de l’inversion thermique sur la pollution atmosphérique

Le rôle de Meersens dans la surveillance de la qualité de l’air

Météo et qualité de l’air :

Le temps joue un rôle majeur dans la formation et la propagation de la pollution de l’air et à l’inverse, les polluants de l’air peuvent affecter la météo (par exemple en favorisant la formation de nuages). Le vent, la température, l’ensoleillement, l’humidité ou encore la pluie, ont un impact sur la qualité de l’air.

L’impact du vent sur la pollution atmosphérique

Son impact peut être positif ou négatif.

Le vent est favorable à la dispersion des polluants. Il intervient par sa direction pour orienter les panaches de fumées ou par sa vitesse pour déplacer les polluants.

De manière simplifiée, le vent selon sa direction et son intensité, peut disperser les polluants ou bien les concentrer sur une zone géographique réduite.

Le vent peut charrier des particules sur de très longues distances (nuages de sable, pollens…).

L’impact de la température sur la pollution atmosphérique

Les températures, trop élevées ou trop basses, sont défavorables à la qualité de l’air.

En effet, la température agit sur la chimie des polluants ainsi que sur leur émission.

  • ❄️ Le froid diminue la volatilité de certains gaz mais augmente les rejets automobiles du fait d’une moins bonne combustion.
  • ❄️ Indirectement le froid peut engendrer des pics de particules fines ; par temps froid les cheminées d’habitation en fonctionnement vont être une source de particules fines
  • ☀️ La chaleur ainsi que l’ensoleillement favorisent la formation photochimique de l’ozone.

L’impact de la pression atmosphérique sur la pollution

Son impact peut être positif en situations dépressionnaires (basses pressions) qui correspondent généralement à une turbulence de l’air assez forte et donc de bonnes conditions de dispersion.

En revanche, son impact peut être négatif en situations anticycloniques (hautes pressions) où la stabilité de l’air ne permet pas la dispersion des polluants et donc entraîner des épisodes de pollution.

L’impact de l’humidité sur la pollution atmosphérique

L’humidité influence la transformation des polluants primaires émis.

Elle joue un rôle clé dans la formation et l’élimination de « brouillards acides », où l’on retrouve :

  • de l’acide sulfurique (H2SO4) (formé à partir du dioxyde de soufre – SO2)
  • de l’acide nitrique (HNO3) (en lien avec les oxydes d’azote – NOx).

Elle a donc des conséquences positives sur la pollution.

L’impact des précipitations sur la pollution atmosphérique

La pluie influence également positivement la qualité de l’air. Elle permet une bonne dispersion de la pollution atmosphérique.

De fortes précipitations entraînent vers le sol les polluants les plus lourds et peuvent parfois accélérer la dissolution de certains polluants.

Globalement, les concentrations en polluants dans l’atmosphère diminuent nettement par temps de pluie notamment pour les poussières et les éléments solubles tels que les particules en suspension, le dioxyde de soufre ou encore le dioxyde d’azote.

L’impact de l’inversion thermique sur la pollution de l’air

En situation normale (sans inversion thermique) la température de l’air diminue normalement avec l’altitude. Un air chaud a tendance à monter en altitude en contenant les polluants.  Ce phénomène permet ainsi une bonne dispersion verticale.

En situation d’inversion thermique, la température à quelques centaines de mètres d’altitude est supérieure à celle du sol ce qui fait que les polluants se trouvent piégés sous un couvercle d’air chaud et s’accumulent.

Météo et qualité de l'air

Le rôle de Meersens dans la surveillance de la météo et la qualité de l’air

Le climat et la météorologie (vents, températures, précipitations et autres facteurs météorologiques) jouent un rôle essentiel dans les problèmes de qualité de l’air auxquels les populations sont confrontées. Meersens aide les professionnels ou les villes à mieux comprendre et à réduire les risques que présente une mauvaise qualité de l’air pour la santé, notamment :

– En rendant les polluants visibles ainsi qu’en les surveillant et en les modélisant en temps réel, en prédisant ou en reconstituant l’exposition, grâce à des méthodes d’apprentissage automatique et de complétion des données.

– En mesurant et en visualisant l’impact de l’environnement sur la santé grâce à un indice de risque sanitaire basé sur des normes et standards mondiaux.

– En mettant en place des actions de prévention permettant aux acteurs de prendre de meilleures décisions pour protéger la santé des personnes en proposant des scénarios de simulation et de détection des sources de pollution par l’évaluation et la modélisation environnementale.

On remarque que la météo et la qualité de l’air sont étroitement liées. 

En effet, si la météo est bonne avec un temps ensoleillé ainsi qu’un vent faible, les polluants auront tendance à s’accumuler. Au contraire, s’il y a du vent, avec des nuages et de la pluie, cela va permettre de lessiver les polluants et ainsi améliorer la qualité de l’air.

Meersens, analyse la qualité de votre environnement

Meersens est une entreprise à impact positif dans le domaine de la santé environnementale, mobilisée pour créer un avenir durable, permettant d’atténuer les risques environnementaux et de contribuer positivement à la santé et au bien-être des parties prenantes – en offrant une surveillance et une prévention environnementales personnalisées.

Meersens offre une vision et une surveillance multi-polluants à 360°, en temps réel, historique et prédictive, pour n’importe quel lieu, avec une grande précision, vous permettant d’atténuer les risques et de prendre de meilleures décisions.

Que vous soyez une entreprise souhaitant agir pour ses salariés, une ville pour ses citoyens, Meersens peut vous accompagner !

Lectures complémentaires

Les pollens : sources et impacts sur la santé
Les pollens : sources et impacts sur la santé

Les pollens : sources et impacts sur la santéL’exposition de la population aux pollens constitue un enjeu de santé publique. Chaque année, avec l'arrivée du printemps, des millions de personnes dans le monde sont soumis aux conséquences d’une allergie aux pollens plus...

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Particules fines : sources du pic de pollution à Lyon ? | Meersens - […] froides le matin et douces l’après-midi, du fait de l’ensoleillement, entraînent un phénomène « d’inversion de température » le matin et…
  2. Pollen, allergies et environnement : vrai ou faux ? | Meersens - […] Quels sont les impacts de la météo sur la pollution de l’air ? […]
  3. Santé et réchauffement climatique : rapport du GIEC 2022 - […] Santé mentale impactée par les perturbations météorologiques, climatiques, traumatiques, sociales et […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *